Photo : Anne Mangeon

Nous avons enfin soufflé nos 15 bougies ! Et oui l’adolescence ça donne envie de s’affirmer. Et c’est avec cette éternellement jeune énergie que nous avons rédigé le Manifesto de notre communauté (à lire ici). 

Ces mots ne sont pas que de la poésie mais le reflet de celles et ceux qui nous font vivre et vibrer. Nous vous invitons à les découvrir dans cette série d’interviews, tous talents et tous entrepreneurs, qui incarnent l’esprit CreativLink,… un esprit toujours On My Way.

Alexandra est rédactrice conceptrice depuis plus de 7 ans. Ouverte d’esprit, aventurière, et connectée à la vie, elle écrit de tout et même pour des Bot Messenger ! Bref, on ne l’arrête plus, elle est on her way ! 😉

 

OMW : Bonjour Alexandra, peux-tu nous raconter brièvement ton parcours professionnel et la nature de tes missions du moment ?

Alexandra :  J’ai travaillé quelques années dans une agence de RP avant de me lancer en tant que conceptrice-rédactrice indépendante, car rien ne me faisait plus vibrer que l’écriture. Ma bonne étoile m’a soutenue et du coup, 7 ans après, je suis toujours là ! Je travaille beaucoup plus en rédaction qu’en conception. En conséquence, mon spectre d’activité est large : il va de la refonte éditoriale de site web à la rédaction de dossier de presse, en passant par des mailings, des brochures, des rapports annuels… Pour résumer, dès qu’il faut écrire plus de deux lignes de texte, je suis votre humble servante.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédaction d’un dossier de presse pour Le Petit Marseillais,
avec une tonalité légère et décalée 

 

OMW : Pourquoi aimes-tu être freelance ?

Alexandra : J’adore la liberté, l’autonomie et le renouvellement permanent que permet le statut de freelance. Quand j’écris liberté, je vous invite à le lire avec un super gros L majuscule : Liberté de dire oui ou non, de bosser la nuit, d’aller chercher ma fille à 17h, d’être coiffée comme un yucca ou de déjeuner d’un aïoli sans me demander : « mes collègues vont-ils survivre à mes moeurs alimentaires ? ». Tout ceci est très précieux pour moi.

 

OMW : Qu’as-tu entrepris de plus inspirant dans ta vie ?

Alexandra :  L’aventure qui m’a donné des ailes, ce sont les 900 kilomètres que j’ai parcourus à pied en allant vers Saint Jacques de Compostelle. Et avoir suivi des formations pour devenir professeur de yoga. Tout ceci m’a profondément inspirée et continue de le faire, tous les jours.

 

OMW : Que souhaiterais-tu explorer (nouvelles compétences, nouveaux types de collaborations, nouveaux outils, etc…) en 2017 pour évoluer dans ton activité ?

Alexandra :  J’aime quand la rédaction doit s’adapter à de nouvelles technologies. Par exemple, grâce à CreativLink, j’ai travaillé récemment sur la rédaction d’un Bot Messenger et j’ai trouvé ça palpitant… J’adorerais aussi rencontrer plus de clients qui ont un certain sens de l’humour et l’envie d’utiliser les mots pour jouer avec leur image. Récemment, j’ai écrit pour Volkswagen avec DDB (toujours grâce à CreativLink) et c’était génial de pouvoir m’autoriser des choses que je remets d’ordinaire au grenier créatif en me disant : « Oublie ça, ça ne passera jamais ».

 

Création d’un nouveau ton et de nouveaux textes pour la présentation des modèles Golf Volkswagen

 

OMW : Avec quels genres de personnes aimes-tu collaborer ?

Alexandra : J’aime bien les personnes qui commencent leur mail par « Bonjour Alexandra, Comment ça va ? ». Et celles qui confirment qu’elles ont bien reçu le boulot que je leur ai envoyé. À vrai dire, la civilité est mon unique critère d’appréciation.
J’admets toutefois que lorsque j’ai la chance de travailler avec des clients hilarants (coucou Florent !), ma vie professionnelle devient un enchantement.

 

OMW : Peux-tu citer 2 personnes (proches ou célébrités) qui t’inspirent à aller plus loin dans tes projets et nous dire en quoi ?

Alexandra :  Il y a un certain nombre de personnes dans l’univers du yoga et de la spiritualité qui me font vraiment aller de l’avant, Amma ou Gurmukh Kaur Khalsa par exemple. Leurs philosophies me rappellent que le « succès » dans toutes voies d’indépendance repose sur la confiance. Confiance dans le fait que si l’on agit avec le plus de sincérité et de probité possible et qu’on fait toujours de son mieux, « everything is gonna be ok ». Ce genre de pensée me fait du bien et me revigore. Particulièrement lorsque je reçois mon appel de cotisations URSSAF.

 

Découvrez le profil d’Alexandra et ses autres projets..

 

Création d’un magazine pour les clients privilèges de Club Med